Ministère de la Défense et des Anciens combattants
Imprimer Accueil > Nos missions > Mémoire > A la une en Région >

Visite du 152ème Régiment d’Infanterie de Colmar par les agents de l’ONACVG du Haut-Rhin

Une Salle d’honneur riche en patrimoine militaire

Jeudi 18 janvier, le Major Vielle, chef du Bureau Environnement Humain du 15-2, a invité les agents du service départemental du Haut-Rhin de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre à découvrir le 152ème Régiment d’infanterie (15-2).

Occupant la Caserne Rapp, anciennement occupée par le 171ème Régiment d’infanterie allemand, ce régiment colmarien trouve ses origines à l’époque de la Révolution française, et plus précisément en 1794.

 Le 15-2 au cœur de la Première Guerre mondiale

 L’histoire commune entre l’Alsace et ce régiment commence au début de la Première Guerre mondiale. En effet, dès le 31 juillet 1914, le 15-2 prend place au niveau de la Ligne bleue des Vosges. Le baptême du feu pour ces soldats français ne tarde pas. Puis plus tard, en 1915, c’est au niveau de l’Hartmannswillerkopf que les combats font rage (Inauguration de l'Historial franco-allemand de la Grande Guerre). Bien que les attaques ne désemplissent pas, le régiment du 15-2 se relève encore et toujours. Les soldats allemands, marqués et impressionnés par les actions du 15-2, parlent du « Régiment du diable ». Depuis, le nom de tradition « Diables rouges » a été conservé.

Mémoire de la Seconde Guerre mondiale

 A la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 10 février 1945, le Général de Gaulle remet officiellement le drapeau du 15-2 au Général Colliou : ce régiment voué à disparaître est finalement sauvé. Actuellement, le régiment compte plus de 1100 soldats.

 Drapeau remis par le Général de Gaulle au Général Colliou

Afin de pérenniser sa riche histoire, le régiment possède, depuis 1920, une Salle d’honneur digne d’un musée privé. Documents d’archives, photos historiques, matériel et costumes militaires … des pièces authentiques ou des reproductions – parfois des trésors – y sont exposés. Les vitrines sont alimentées par les dons réguliers faits au régiment. Aujourd’hui encore, cette salle continue d’être enrichie par des objets liés aux Opérations extérieures (OPEX).

La visite s’est terminée par un moment d’échange convivial dans une salle de l’État major. Le service départemental a été enchanté par cette visite présentée avec passion par le Major Vieille.

 

Photo de groupe pour immortaliser cette rencontre

 

 Mathilde Grosjean, ONACVG du Haut-Rhin

© ONACVG

 



Archives actualité en région
Imprimer
10/03/2016
Consultez les marchés publics passés par l'ONACVG en 2015
Consulter
Archives
Contrat d'Objectifs et de Performance
Contrat d'Objectifs et
de Performance
Consulter


Réalisation du site Internet : CBi-Multimedia