Ministère de la Défense et des Anciens combattants
Imprimer Accueil > Nos missions > Mémoire > A la une en Région >

La guerre de 1870 et ses monuments funéraires : une action remarquable dans le pays d’Héricourt (Haute-Saône)

Un des monuments commémoratifs de la guerre de 1870 au cimetière d'Héricourt

Théâtre de la bataille de la Lizaine en janvier 1871, le nord-est de la Haute-Saône compte de nombreux monuments commémoratifs de ce conflit. Certains d’entre eux sont aussi des monuments funéraires, avec la présence dans leur soubassement d’une crypte ou d’un ossuaire rassemblant les victimes, souvent des deux nationalités, qui ont péri lors des combats. Opérateur de l’Etat pour la promotion du patrimoine mémoriel funéraire, l’ONACVG s’est associé avec le comité local du Souvenir français et le collège Saint Joseph d ’Héricourt pour réaliser une opération pédagogique autour de la mémoire véhiculée par ces monuments. Les cérémonies commémoratives du 16 janvier à Héricourt et 3 jours plus tard à Chenebier ont constitué l’aboutissement programmé d’une action commencée au tout début de l’année scolaire 2017/2018.

 

Plaque commémorative en témoignage de réconciliation apposée par les autorités allemandes sur le monument de Chenebier en 1901

Les travaux ont concernés 2 classes de 4ème, soit 53 élèves. L’originalité  du projet réside dans l’implication de plusieurs enseignants qui, chacun dans leur discipline, ont conduit leurs élèves sur les traces et la mémoire des soldats de la guerre de 1870. En histoire, il s’agissait de rédiger des lettres de soldats relatant les épisodes du conflit et les souffrances endurées, ainsi que de les rédiger sur un papier dégradé, afin d’illustrer le feu et les intempéries vécus par les militaires. Plusieurs de ces lettres ont été rédigées en allemand, et les collégiens ont aussi étudié des documents de l’époque en caractère gothique. Enfin, en cours de musique, il a été traduit une partition de l’époque afin de l’adapter aux instruments joués par les élèves.

       Exemple de lettre d'élève du collège saint joseph d'Héricourt (le scénario veut que la lettre soit trouvée et expédié par un soldat prussien à la famille du militaire français décédé)

Présentés à l’assistance malgré des conditions météorologiques difficiles, les travaux des collégiens de Saint-Joseph ont enrichi les commémorations de la guerre de 1870 à Chenebier et Héricourt. Loin d’être traditionnelles, ces commémorations ont été mises en place au début des années 2000 par Monsieur Michel Roth (†), colonel en retraite et alors président du comité local du Souvenir français. Outre l’entretien de la mémoire d’un conflit important localement et dans l’histoire des deux pays et de l’Europe, ces commémorations s’adressent directement aux jeunes générations, et la participation des scolaires est systématique. Il s’agit pour eux autant d’apprendre à respecter un comportement discipliné que de participer activement au déroulement de la manifestation.

 Cérémonie commémorative le 19 janvier 2018 à Chenebier

Cyril Bonamy-fromantin, ONACVG de la Haute-Saône   

©  M. Pinguet comité du Souvenir français d’Héricourt

 



Archives actualité en région
Imprimer
10/03/2016
Consultez les marchés publics passés par l'ONACVG en 2015
Consulter
Archives
Contrat d'Objectifs et de Performance
Contrat d'Objectifs et
de Performance
Consulter


Réalisation du site Internet : CBi-Multimedia