Ministère de la Défense et des Anciens combattants
Imprimer Accueil > Nos missions > Mémoire > Nécropoles et hauts lieux >

Mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Le mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Près de la Tour Eiffel, le long du quai Branly, trois colonnes se dressent face à la Seine pour célébrer la mémoire des combattants morts pour la France, soldats et supplétifs, tombés en Afrique du Nord entre 1952 et 1962. Inauguré le 5 décembre 2002 par le président de la République Jacques Chirac, ce monument, à la fois traditionnel et moderne, a été conçu par l’artiste Gérard Collin-Thiébaut. Le mémorial est constitué de trois afficheurs électro­niques verticaux enchâssés dans les colonnes. Sur la première colonne défilent les noms de 23 000 soldats morts pour la France au Maroc, en Tunisie et en Algérie. La seconde, au centre, affiche les noms des victimes civiles. La troisième colonne donne la possibilité d’afficher le nom d’un soldat « mort pour la France » ou d’une victime civile, retrouvé à partir de la borne intercative située à proximité. Au travers de deux stèles et d’une dédicace au sol, le mémorial honore également la mémoire des victimes civiles et de tous les combattants des forces supplétives ainsi que le souvenir des personnes portées disparues après le cessez-le-feu du 19 mars 1962.

En 2003, la date du 5 décembre, anniversaire de l’inauguration de ce monument, a été choisie pour instituer la journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie.

Infos pratiques :
Quai Branly
75007 Paris

Horaires d'ouverture hebdomadaires :
Visite libre et gratuite

Pour plus d'informations cliquez ici.

 

Imprimer
10/03/2016
Consultez les marchés publics passés par l'ONACVG en 2015
Consulter
Archives
Contrat d'Objectifs et de Performance
Contrat d'Objectifs et
de Performance
Consulter


Réalisation du site Internet : CBi-Multimedia