11 mars : première journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme

Le 11 mars 2020 a eu lieu la première Journée nationale d'hommage aux victimes d'actes de terrorisme, en présence d'Emmanuel Macron et du roi d'Espagne Felipe VI.

La cérémonie s'est déroulée sur la place des Droits de l'Homme, au Trocadéro à paris.

La cérémonie s'est déroulée sur la place des Droits de l'Homme, au Trocadéro à paris.

© ONACVG

Le 19 septembre 2018, le président de la République avait promis l'organisation de cette journée. La date du 11 mars a finalement été retenue, en référence à l'attentat commis à la gare d'Atocha à Madrid en 2004.

Parmi les invités, des victimes directes ou indirectes, des pupilles de la Nation, pour la plupart mineurs, se trouvaient dans les tribunes. Ils ont pu assister aux interventions des différentes personnalités : Danièle Lebrun et Jérémy Lopez, sociétaires de la Comédie Française, l'artiste Abd al Malik ou encore la Maîtrise populaire de l'Opéra-comique.

Nous ne renoncerons à rien car nos enfants, nos amis, nos concitoyens sont tombés pour cela. Nous ne renoncerons à aucune des valeurs de la République.

Emmanuel Macron

Au cours de la cérémonie, un olivier a été orné de pancartes commémoratives, déposées par un enfant provenant de chaque ville touchée par un attentat depuis 2012.

olivier commémoratif

Les pupilles de la Nation et leurs familles ont par la suite été accueillis dans un espace du Palais Chaillot, où le Président de la République, accompagné de son épouse, du roi et de la reine d'Espagne ont pu les rencontrer et échanger avec eux.

photo de groupe
Les pupilles de la Nation, et leurs familles posent avec la Directrice générale de l'ONACVG, Véronique Peaucelle-Delelis, et quelques personnels du bureau de Solidarité de l'Office.

ONACVG