1er janvier 2019 : Nouvelles mesures d’aide et de reconnaissance au profit des harkis et de leurs familles

Conformément au souhait exprimé par le Président de la République, la secrétaire d'État auprès de la ministre des armées, Madame Geneviève Darrieussecq, a constitué, début 2018, un groupe de travail avec pour mission d'évaluer les dispositifs de reconnaissance et de réparation mis en œuvre en faveur des anciens membres des formations supplétives et de proposer des mesures de nature à permettre une préservation de la mémoire et une réparation adaptée aux situations que rencontrent les intéressés et leurs familles.

Au terme d’importants travaux de concertation et d’écoute, un rapport intitulé « Aux harkis, la France reconnaissante» a été remis par le préfet Dominique Ceaux, le 17 juillet 2018 Madame Geneviève Darrieussecq. Ce document rassemblait 56 propositions en faveur des harkis et de leurs familles (40 d'entre elles relevant des domaines de la reconnaissance et de la mémoire, les 16 autres ayant vocation à compléter l'œuvre de réparation et à renforcer la solidarité à l'égard des personnes concernées). Consultez le rapport du préfet Dominique Ceaux

 

Des mesures de revalorisation et d’aide financière adoptées

Après une analyse approfondie de ces propositions, les mesures suivantes ont été adoptées : la revalorisation de 400 € au 1er janvier 2019 des allocations de reconnaissance et viagère bénéficiant aux anciens membres des formations supplétives et à leurs conjoints survivants non remariés ainsi que la mise en place d’un dispositif de solidarité dès 2019 et pour une durée de 4 ans,  au profit des enfants de supplétifs ayant séjourné dans les camps et hameaux de forestage, potentiellement confrontés aujourd’hui aux situations les plus difficiles. L’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre (ONACVG) assurera la gestion de ce mécanisme d’aide, mis en œuvre par voie réglementaire (Décret n° 2018-1320 du 28 décembre 2018) via ses services départementaux en charge de l’instruction des dossiers. L’instruction d’application du directeur général a été publiée au Bulletin Officiel des Armées (consultable ci-dessous).

La loi de finances pour 2019 prévoit donc la mobilisation de 10 millions d’euros en faveur des anciens supplétifs des première et deuxième générations.  

De nouvelles actions mémorielles

De nouvelles actions mémorielles seront par ailleurs initiées afin de faire connaître et valoriser l’engagement militaire des anciens supplétifs (exposition nationale, journée d’étude, réalisation d’un film par l’établissement de communication et de production audiovisuelle de la défense (ECPAD)). A la collecte de leurs témoignages par l’ONACVG qui seront conservés par le service historique de la défense, s’ajoutera le recueil de ceux de leurs femmes et de leurs enfants.

Un travail de préservation et de valorisation des lieux de la mémoire des harkis et de leurs proches sera enfin accompli.  

Instruction DG janvier 2019
Instruction Directeur général