À Angers, la guerre d’Algérie et ses mémoires

À l’occasion du 65ème anniversaire du début de la guerre d’Algérie, une rétrospective sur ce conflit a été organisée à la salle de la Godeline à Angers, du 5 au 13 octobre dernier.

Des visiteurs devant les vitrines
Des visiteurs découvrant les vitrines et les panneaux

Les visiteurs ont découvert les panneaux de l'exposition "La guerre d'Algérie. Histoire commune, mémoires partagées?" et ont été sensibles à la pédagogie des propos, à la richesse de l’iconographie et au respect de toutes les mémoires.

Par ailleurs, de nombreux objets de cette période provenant de différentes collections, aussi bien civils que militaires, ont été présentés tels que des uniformes, des insignes, des objets du quotidien (trousse de toilette, quart, cahier de cours…), et des photos.

Enfin, un espace était aménagé dans la salle pour regarder des courtes vidéos, mêlant analyse d’historiens et témoignages des acteurs du conflit algérien. Ces supports audiovisuels ont permis aux spectateurs d’entendre les points de vue des divers protagonistes de cette guerre.

La préparation d’une telle manifestation a nécessité l’aide de nombreux partenaires :

- La mairie d’Angers, les Archives départementales, le musée du Génie d’Angers pour la salle, les vitrines et le matériel

Du public devant une séance vidéo
Du public devant une séance vidéo

- Les associations combattantes et patriotiques qui ont mobilisé leurs adhérents pour l’installation, l’accueil et la surveillance de la salle : l’Association départementale des combattants prisonniers de guerre et combattants d’Algérie – Tunisie – Maroc (ACPG-CATM) de Maine-et-Loire, le Comité départemental de la Fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie (FNACA), l’Association départementale de l’Union Nationale des Combattants (UNC) de Maine-et-Loire, l’association départementale des Harkis du Maine-et-Loire, veuves et orphelins (Harkis 49), l’amicale des porte-drapeaux d’Angers et de la région angevine, l’amicale des prisonniers de guerre, évadés et réfractaires de Maine-et-Loire, l’association départementale des parachutistes de l’Anjou, souvenir des parachutages et des combats du Bois d’Anjou 1944, le groupement de Maine-et-Loire de l’association nationale des officiers de carrière en retraite, des veuves, veufs et orphelins d’officiers (ANOCR), la société d’entraide de la médaille militaire pour le Maine-et-Loire, la section de Maine-et-Loire des mutilés et invalides de guerre, l’Union nationale des organisations et des officiers de réserve de l’Anjou.

- Enfin, les collectionneurs qui ont fourni les uniformes, les photos et plusieurs vidéos personnelles.

Cette rétrospective a été un succès puisque près de 650 personnes sont venues la voir parmi lesquelles de nombreuses familles souhaitant en savoir davantage sur un conflit méconnu.

Sylvère VESNIER, ONACVG de Maine-et-Loire

© ONACVG