Centenaire : Montfleur honore les femmes et l’un des siens

Montfleur, commune jurassienne de moins de 200 habitants, aura eu a cœur de commémorer dignement le centenaire depuis 2014.
Pour cette dernière année, elle a souhaité valoriser les femmes et le Bleuet de France

Pour cette dernière année du cycle commémoratif du centenaire de la Grande Guerre, la petite commune de Montfleur, située dans le sud du département du Jura, dans le canton de Saint-Amour, a souhaité transmettre aux jeunes générations un message de paix et d'espoir pour l'avenir, en organisant de nombreuses animations dont certaines pérennes comme la plantation de l'arbre des valeurs ou le baptême de la nouvelle salle municipale du nom de Marius Mouthon, cet enfant du village, élève-instituteur, mort pour la France en juillet 1918 à l'âge de 24 ans.

Un projet global labellisé

Le projet global, labellisé par la mission du Centenaire, comporte de nombreuses actions telles que des concerts, conférences, cérémonies, vidéos, chorales et une riche exposition ouverte durant tout le mois de novembre et consacrée aux femmes - longtemps oubliées de ce conflit - et qui ont à leur manière pleinement contribué à l'effort de guerre. En effet, outre être femme, mère, épouse ou sœur, elles furent également, pour un très grand nombre, ouvrières, munitionnettes, marraines de guerre, espionnes, infirmières, sans oublier l'éducation des enfants et le travail des champs dans un pays alors rural à plus de 75%.

Des manifestations se sont déroulées les 31 octobre et 1er novembre, en présence de nombreuses autorités dont Stéphane Chipponi, secrétaire général de la préfecture du Jura, Danielle Brulebois, députée du Jura, Hélène Pelissard, 1ère vice-présidente du Conseil départemental et conseillère régionale, Jean-Claude Nevers, maire de Montfleur, Evelyne Comte, vice-présidente de l’association des maires du Jura, Bruno Dupuis directeur de l’ONACVG du Jura, ainsi que de nombreux maires et élus des communes avoisinantes et notamment Bourcia, Broissia, Montagna le Templier et Pouillat.

Porté par le public et les différentes autorités, le Bleuet de France a également été pleinement valorisé en cette année de centenaire.

Bruno Dupuis, ONACVG du Jura

© ONACVG