Conférence du général Grintchenko : "La guerre d'Indochine : une vision historique et contemporaine d'un conflit pour éclairer nos engagements militaires d'aujourd'hui"

Le 16 octobre 2018, le général Grintchenko, commandant l'aviation légère de l'armée de Terre, a donné une conférence ayant pour thème "La guerre d'Indochine : une vision historique et contemporaine d'un conflit pour éclairer nos engagements militaires d'aujourd'hui" au CHETOM/musée des troupes de Marine à Fréjus. Organisée par le Mémorial des guerres en Indochine, haut lieu de la mémoire nationale, cette conférence a été suivie d'un débat avec l'assemblée.

Le général Grintchenko parlant lors de la conférence

Le général Grintchenko, pendant la conférence

© ONACVG

Le général Grintchenko, avec deux ouvrages parus sur le sujet*, a retracé l'hisoire de l'Indochine, depuis l'arrivée de la France au milieu du XIX siècle, les péripéties de l'occupation japonaise et ses conséquences, puis le retour en France en 1945, les spécificités du théâtre indochinois et l'opération de pacification Atlante-Aréthuse, en 1954.

Cette opération visait à anéantir un bastion Viet-Minh situé dans le Sud Annam, à mettre en place une administration vietnamienne, et à protéger la population civile. D'une durée de plusieurs mois, elle nécessitait une forte coopération interarmées, une excellente osmose entre l'armée française et vietnamienne, un contrôle et une aide au profit des populations civiles. Au total, ces deux armées présentent 60 000 hommes devant affronter les 30 000 combattants du Viet-Minh.

Le général a par la suite analysé avec beaucoup de pertinence les points forts et les points faibles de cette opération tant au niveau politique et stratégique que tactique, en prenant en compte les paramètres militaires, sociaux (gestion des civils dans la guerre), économiques, logisitques et culturels (emploi de soldats cochinchinois dans les hauts plateaux par exemple). Il a ainsi fait le parallèle avec des situations complexes, que l'on retrouve sur les théâtres de projection, dégagées des principes généraux mis en œuvre dans les opérations actuelles, que ce soit au Mali ou en Afghanistan. Son discours a pris corps grâce à la projection de cartes illustrant son propos et permettant d'appréhender la situation militaire sans forcément avoir de grandes connaissances à ce sujet.

Le débat qui s'en est suivi fut alimenté par de nombreuses questions, témoins de l'intérêt porté par le public à cet événement. Le Mémorial des guerres en Indochine, fort de ce succès, organisera d'autres activités similaires, permettant de mettre en valeur ce haut lieu de la mémoire nationale.

© ONACVG

* Michel Grintchenko "Atlante-Aréthuse. Une opération de pacification en Indochine", Economica, 2001
Michel Grintchenko "L'opération Atlante. Les dernières illusions de la France en Indochine", Economica, 2008.