Corse : des enseignants découvrent les actions de l'ONACVG sur l'histoire et les mémoires de la guerre d'Algérie

Le 13 février 2019 au Lycée Laetitia à Ajaccio, Abderahmen Moumen, chargé de mission nationale "mémoire de la guerre d’Algérie" à l’ONACVG, est venu présenter un dispositif pédagogique déclinant, au niveau local, les axes de la politique de mémoire nationale à ce sujet.

Présentation des actions au lycée Laetitia à Ajaccio

Michel Romagnan, inspecteur pédagogique régional d'histoire-géographie, accompagné de 29 enseignants de divers établissements de l'académie Corse (Bastia, Ajaccio, Corte,...) ont assisté à cette présentation. Etaient également présents Guillaume Lericolais, directeur de cabinet de la préfète de Corse, et Virginie Frantz, DASEN de la Corse-du-Sud et représentante de la rectrice.

La prestation d'Abderahmen Moumen a suscité le plus vif intérêt, à l'instar de l'exposition de l'ONACVG "La guerre d'Algérie. Histoire commune, mémoires partagées?", installée en 2018 quelques semaines dans la Préfecture d'Ajaccio. En effet, après les prises de parole de Virginie Frantz et de Jacques Vergellati (directeur de l'ONACVG de Corse-du-Sud) sur le devoir de mémoire et l'enseignement de cette période de notre histoire, l'intervenant a captivé le public pendant plus de 2 heures, présentant une documentation aussi dense qu'intéressante. Il a commencé par aborder la chronologie des événements et les termes lexicaux à employer, avant d'orienter les enseignants sur la manière d'aborder le sujet, notamment grâce à des outils pédagogiques adaptés et par le biais de témoignages de divers acteurs du conflit. Il a conclu par un échange avec l'auditoire, où la possibilité d'insérer la mémoire de la guerre d'Algérie dans le plan académique de formation 2020 a été abordée.

Présentation des actions au lycée Laetitia à Ajaccio

A l'engouement général, des mallettes pédagogiques ont été distribuées, proposant diverses pistes d'étude. Cette présentation s'est terminée sur la satisfaction totale d'une assistance qui avait du mal à quitter la salle tant le sujet était prégnant. Les demandes du corps enseignant pour participer à ce beau projet impulsé par l’ONACVG seront d'ailleurs actées dans les prochains mois.

A noter, l'accueil particulièrement chaleureux de la direction du lycée.

MIMC de la Corse

© ONACVG