Des collégiens des Alpes-de-Haute-Provence restituent leurs travaux sur les mémoires de la guerre d’Algérie

Durant le mois de juin, trois collèges des Alpes-de-Haute-Provence, qui ont pu finaliser leurs projets pédagogiques sur les mémoires de la guerre d’Algérie, malgré le contexte sanitaire, ont organisé des temps de restitution auxquels le service départemental de l’ONACVG a participé.

Lycée des Iscles à Manosque.

Le jeudi 3 juin 2021, une délégation composée de Céline Borel, inspectrice d'académie - inspectrice pédagogique régionale, référente « Mémoire et Citoyenneté » de l’académie d’Aix-Marseille, Laetitia Vion, référente mémoire de l'ONACVG, d’Abderahmen Moumen, directeur du service départemental, et de témoins, s’est déplacée au lycée des Iscles à Manosque. Les élèves, accompagnés de leur enseignante Francesca Mauduit, ont pu présenter les capsules vidéos scénarisées concernant les différents acteurs de la guerre d’Algérie, réalisées grâce à leurs rencontres avec des témoins de ce conflit.

Le mardi 15 juin 2021 fût aussi une journée pleine d’émotion. Les élèves de 3e du collège Henri-Laugier de Forcalquier ont présenté le projet qui les a conduits tout au long de l’année, à rencontrer et à travailler avec différents partenaires : la MHeMO d’Ongles, mais aussi une photographe. Ce projet, animé par la professeure de français Valérie Brayda-Brun, s’articule autour des ateliers d’écriture ayant pour thème l’accueil en Méditerranée. Les collégiens ont aussi étudié la force des images avec la photographe professionnelle Mary Calmes et la professeure documentaliste Laëtitia Croce.

Collège Henri-Laugier à Forcalquier.

Quelques œuvres des élèves de Forcalquier.

Enfin, le vendredi 18 juin, les élèves de 3e du collège Camille-Reymond de Chateau-Arnoux, ont présenté leur exposition accompagnée par Mme Catherine Borot, professeure documentaliste, référente du projet, et Mickael Duperrin, artiste plasticien. Les élèves ont pu évoquer les mémoires de la guerre d’Algérie, et d’autres conflits, à travers des objets et des photographies.

Collège Camille-Reymond à Château-Arnoux et quelques œuvres des élèves.

Des remises de lots à destination des élèves et des enseignants ont suivi la présentation des projets dans ces établissements.

Ces restitutions ont à nouveau prouvé l’intérêt d’inviter les élèves à travailler sur l’histoire et les mémoires de la guerre d’Algérie d'un point de vue interdisciplinaire, le regard artistique enrichissant la perspective historique et civique.

Abderahmen Moumen, directeur du service départemental des Alpes-de-Haute-Provence