Des lycéens à l'écoute d'anciens combattants à Casablanca

Le service de l'ONACVG a accueilli deux anciens combattants qui ont témoigné devant un auditoire composé d'élèves. Cette intervention empreinte de solennité et d'émotion a été filmée par la section audiovisuelle du lycée Lyautey. Ces séquences permettront ainsi de pérenniser cette mémoire pour les futures générations.

Le mardi 3 novembre, le service de l’ONACVG du Maroc a été le théâtre d’une rencontre entre des jeunes élèves du lycée Lyautey et deux de nos anciens combattants. Notre établissement a ainsi servi d’écrin pour un moment empreint de solennité et d’émotion.

Ces échanges riches ont été filmés par la section audiovisuelle de cet établissement scolaire. Les élèves étaient encadrés par Mme Houda Folleas et M. Didier Folleas, professeurs, et accompagnés par M. Hervé Boisson-Floch, proviseur adjoint, qui avaient préparé cette rencontre avec beaucoup d’attention.

Après un mot d’accueil de Mme la directrice,  les élèves ont interrogé nos ressortissants sur leur parcours militaire  et sur les événements qui avaient marqué leur vie non seulement professionnelle mais également personnelle.

Mot d'accueil de Mme la directrice
Mot d'accueil de Mme la directrice.

Leurs expériences et leurs engagements témoignent de leur dévouement et de leur abnégation.

Le témoignage de M. Dahbani, poignant et avec force détails,  a permis aux jeunes de s’immerger dans cette page de l’histoire et de connaître les circonstances et les conditions de son engagement. Malgré le temps qui passe, les souvenirs perdurent et les élèves ont pu constater que M. Dahbani conservait de cette période une mémoire encore intacte. Les détails de ses souvenirs et les émotions exprimées lors de son intervention ont particulièrement ému l’auditoire.

Le capitaine de frégate Jérôme Delesse, affecté en qualité de coopérant marine à l’École royale navale de Casablanca depuis septembre 2018, a pour sa part été principalement interrogé sur les missions qui lui étaient confiées et sur la coopération militaire franco-marocaine. Il a également décrit l’origine de son engagement et les fonctions qu’il a pu exercer lors de ses diverses affectations

Enfin M. le consul général de France à Casablanca a conclu cette rencontre en saluant le courage des soldats marocains qui ont combattu auprès des troupes françaises. Il a rappelé cette  fraternité d’armes et le souvenir de ces hommes qui vécurent ensemble dans la tolérance et le respect mutuel. Le devoir de mémoire et la transmission aux jeunes générations est donc aujourd’hui plus que jamais un symbole de respect et de remerciements envers ces hommes qui ont œuvré pour la liberté.

M. le consul général de France et M. Dabhani
M. le consul général de France et M. Dabhani.

M. Dahbani et le capitaine de frégate Delesse, au vu des leurs états de service, seront ainsi mis à l’honneur au cours de la cérémonie du 8 Mai en recevant respectivement la médaille militaire et la croix du combattant.

Rédactrice Murielle Boudy, cheffe de cabinet du service de l’ONACVG du  Maroc

Crédits Photos : Service ONACVG du Maroc.