Germaine Tillion, la mémoire et la raison

Les hauts lieux de la mémoire nationale en Île-de-France et le théâtre de l’Imprévu, avec le soutien du théâtre du Gymnase Marie Bell, organisent les mercredis 15 et 22 juin 2022, deux lectures théâtralisées de « Germaine Tillion, la mémoire et la raison ».

Affiche lectures théâtralisées Germaine Tillion 15 et 22 juin

Deux représentations théâtralisées autour de Germaine Tillion auront lieu en juin.

Germaine Tillion est une grande figure de l’ethnologie, spécialiste de l’Algérie. Ses six années de missions dans les Aurès, de 1934 à 1940, lui font prendre conscience des futurs problèmes de la société algérienne, encore département français. À son retour, la France est occupée. Germaine y poursuit son engagement et devient l’un des piliers de la résistance intellectuelle au sein du réseau du Musée de l’Homme. Trahie, elle est arrêtée en 1942, emprisonnée à la Santé puis à Fresnes, puis déportée à Ravensbrück en octobre 1943. Sa mère y meurt gazée. Germaine Tillion continue malgré tout à écrire, à témoigner et par son analyse, à retranscrire les faits, l’inhumanité des camps. Critique et puissante, toujours objective, elle parvient à conserver son humour à travers la création de l’opérette « Le Verfügbar aux Enfers ». Au retour des camps, après son entrée au CNRS, elle reprend son activité d’ethnologue et poursuit son étude d’une Algérie aux prémices d’une guerre qui ne dit pas encore son nom. Mettant un point d’honneur à relater les terribles moments vécus avec objectivité et humanité, elle décrit ses rencontres et la complexité des êtres et des situations. Loin des discours pré-établis, le regard de Germaine Tillion est juste et transmet le vécu des Hommes dans la guerre. Elle sera panthéonisée le 27 mai 2015.

Dans le cadre du 80e anniversaire de l’arrestation des membres du réseau du Musée de l’Homme, du 60e anniversaire des accords d’Évian, les hauts lieux de la mémoire nationale en Île-de-France et la compagnie du théâtre de l’Imprévu, avec le soutien du théâtre du Gymnase Marie Bell, proposent deux lectures théâtralisées consacrée à Germaine Tillion : une première sur la Résistance et son témoignage des camps (1939/1945), une seconde sur son regard d'ethnologue sur la guerre d'Algérie (1954/1962).


Germaine Tillion, la mémoire et la raison 1939-1945 | Mercredi 15 juin | 20h

Théâtre du Gymnase Marie Bell - Petit Gymnase - 38 Bd Bonne Nouvelle - 75010 Paris
Durée 1h10
Billetterie et informations : 01 42 46 79 79 ou sur le site du théâtre du Gymnase.


Germaine Tillion, la mémoire et la raison 1954-1962 | Mercredi 22 juin | 20h

Théâtre du Gymnase Marie Bell - Grand Gymnase - 38 Bd Bonne Nouvelle - 75010 Paris
Durée 1h10
Représentation suivie d’un temps d’échange avec Nelly Forget, présidente d’honneur de l’association Germaine Tillion, Claire Vidoni, comédienne, et Jean Salvat, historien référent au sein de l’ONACVG.
Billetterie et informations : 01 42 46 79 79 ou sur le site du théâtre du Gymnase.