Geste volontaire et citoyen du service militaire volontaire à Douaumont

Une quinzaine de jeunes du service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz sont venus pendant deux jours entretenir des croix sur la nécropole nationale de Douaumont. Une façon d'entrer dans l'histoire de la Grande Guerre tout en rendant hommage aux anciens combattants.

Mardi 16 et mercredi 17 février, en deux bordées, une quinzaine de jeunes du service militaire volontaire ont prêté main forte à l'équipe de secteur pour aider à l'entretien des tombes de la nécropole nationale de Douaumont, un des dix hauts lieux de la mémoire national. Cette nécropole, qui rassemble 15 000 croix et un peu plus de 16 000 corps, a vu le jour il y a 98 ans.

nécropole de Douaumont

Sous un ciel assez clément, les jeunes ont donné de leur temps pour soutenir la mission d'entretien des sépultures à perpétuité. Plein d'entrain et sous l'œil vigilant de Jean-François (agent bienveillant du secteur), ils n'ont pas manqué de poser force questions sur la présence de toutes ces croix.  ils ont ainsi embrassé la grande histoire et ont mieux saisi la raison de leur présence et la portée de leur investissement.

nettoyage des croix 1

Plus tard dans la journée ces jeunes volontaires ont bénéficié d'une visite particulière de la nécropole par le directeur du service départemental. Il a recouru à l'outil développé par notre RRM Jean-Bernard Lahausse, « Parcours de guerre », qui met en lumière quelques sépultures choisies à dessein qui permettent de traduire la diversité de l'armée française durant la première guerre mondiale. La guerre n'y est pas exposée dans les grandes lignes chronologiques, mais à travers les destins de ceux qui l'ont faîte.

nettoyage croix 2

Enfin, la plupart des lieux de mémoire étant clos, il a été possible d'observer les hauteurs du fort de Douaumont à défaut de pénétrer à l'intérieur. Ce n'est que partie remise, rendez-vous est pris pour revenir sur le champ de bataille et aller plus loin dans la découverte de l'histoire.

Le SMV, service militaire volontaire, accueille depuis 2015 des jeunes de 18 à 25 ans, femmes et hommes, désireux de s'insérer dans la société de manière citoyenne et professionnelle. Les armées servent de support à ces milliers de jeunes pour leur apporter cadre, soutien et repères. Les antennes d e Montigny-lès-Metz, Châlons-en-Champagne, Brétigny-sur-Orge, La Rochelle, Brest ou Ambérieu-en-Bugey  peuvent offrir un nouveau départ sous les couleurs de l'armée de terre, de l'air et la Marine nationale. Pour plus d'informations, voir le site du ministère de la Défense: https://www.defense.gouv.fr/smv

Merci aux cadres qui ont nourri le projet et accompagné les jeunes dans cette démarche citoyenne. Merci à la fondation de l'Ossuaire et à son directeur, M. Olivier Gérard, d'avoir fourni un toit pour s'abriter le temps du repas. Merci à l'équipe de secteur, et notamment à Jean-François pour la patience qu'il a déployée pour répondre aux multiples questions des jeunes volontaires. Merci à tous pour le respect des règles de distanciation et les gestes sanitaires qui permettent la tenue des activités en petit comité.

À bientôt à ces jeunes du SMV qui rendent régulièrement hommage à leurs anciens sur les nécropoles.

Cédric Schwindt, directeur du service départemental de la Meuse

zoom carré musulman