Hommage aux résistants fusillés de Saint-Julien-du-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence)

Jeudi 11 juin 2020, s’est déroulée la cérémonie d'hommage aux onze résistants fusillés par la Gestapo le 11 juin 1944. Une exécution décidée en représailles aux actions de la Résistance dans le département qui avaient causé la mort de onze soldats allemands le 6 juin.

Le 11 juin 1944, onze résistants en provenance du quartier allemand de la prison de Nice sont abattus à Saint-Julien-du-Verdon : Césaire Aube, Jacques Adam, Pierre Appolin, Georges Baldo, Albin Bandini, Gilbert Campan, Nonce Casimiri, Roger Demonceau, Francis Gallo, Félix Giordan, Joseph Graffino, Aimé Magnan et Roger Magnan.

À l’initiative de la mairie, et grâce à une souscription des mouvements de Résistance, un premier monument est inauguré le 23 juillet 1945. Par la suite, onze dalles de granit noir portant le nom de chacun des résistants y sont ajoutées, formant au sol une Croix de Lorraine. Ce monument est devenu un lieu de mémoire emblématique de la Résistance dans le département et la région.

Étaient entre autres présents : M.Thierry Collomb, maire de Saint-Julien-du-Verdon, la sous-préfète de Castellane, Mme Nicole Chabanier, le sénateur des Alpes-de-Haute-Provence, M. Jean-Yves Roux, le président du Conseil départemental, M. René Massette, le délégué militaire départemental et son adjoint, le lieutenant-colonel Frédéric Morice et l’adjudant-chef Franck Breton, les directeurs des services départementaux des Alpes-Maritimes, M. Rémy Giacchero, et des Alpes-de-Haute-Provence, M. Abderahmen Moumen.

Malgré le contexte sanitaire particulier et dans le respect des gestes barrières, les autorités militaires et civiles, ainsi que le monde combattant et les porte-drapeaux ont tenu, comme chaque année, à rendre hommage à ces martyrs de la Résistance. L’hymne national et le chant des partisans ont clôturé cette cérémonie émouvante.

Abderahmen MOUMEN, directeur du service départemental des Alpes-de-Haute-Provence