Inhumation de 21 soldats morts pour la France

Le 15 octobre dernier, une cérémonie peu commune a eu lieu au mémorial des guerres en Indochine, à Fréjus, haut lieu de la mémoire nationale.

Geneviève Darrieussecq lors de son discours au mémorial des guerres en Indochine, à Fréjus

Geneviève Darrieussecq lors de son discours au mémorial des guerres en Indochine, à Fréjus

© G. Darrieussecq

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, a présidé la cérémonie d’inhumation de 21 soldats « morts pour la France » au Vietnam. En effet, le 12 mars 1949, un Junker 52 de l’armée de l’Air s’écrasait lors d’une mission de parachutage dans le nord du Tonkin, au Vietnam. À son bord, 21 militaires (9 Français et 12 Vietnamiens) trouvèrent la mort. Enterrés dans le village de Tung San, à quelques centaines de mètres du crash, leurs corps ont été rapatriés en raison d’un projet de construction prévu par la commune.

Geneviève Darrieussecq visitant le mémorial des guerres en Indochine, à Fréjus
Visite du mémorial par la Secrétaire d'État

La secrétaire d’État a profité de cette occasion pour rendre hommage à tous les militaires ayant combattu pendant la guerre d’Indochine, devant les représentants du monde combattant, du comité d’entente des anciens d’Indochine, des porte-drapeaux, des personnalités, et des autorités civiles et militaires.

Dévoilement de la plaque commémorative portant le nom des 21 soldats inhumés
Dévoilement de la plaque commémorative

« Ils sont l’illustration de l’armée française qui combattait à l’autre bout du monde » a-t-elle déclaré. Une plaque commémorative portant le nom de ces 21 soldats a été dévoilée au sein du Mémorial.

© G. Darrieussecq