Le relais angevin de la Mémoire

Dans la soirée du 10 novembre, sur la place Leclerc à Angers, 41 coureurs du Relais angevin de la Mémoire sont arrivés place Leclerc, au pied du monument aux morts d'Angers, devant un public nombreux. Une initiative originale pour rendre hommage aux Poilus et célébrer la paix en Europe.

Les relayeurs et les maires de l’agglomération avec leur flambeau
Les relayeurs et les maires de l’agglomération avec leur flambeau

La Communauté Urbaine d’Angers Loire Métropole a imaginé une course en relais de jeunes femmes et hommes, âgés de 18 à 25 ans, issus des 41 communes et communes déléguées qui la composent. Accompagnés de militaires du 6° régiment du génie d'Angers, leur périple a débuté le 8 novembre 2018 sous l’Arc de Triomphe au cours d’une cérémonie où ils ont ravivé puis prélevé la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu.

Jour et nuit, plusieurs équipes, composées chacune d’un coureur et de deux autres relayeurs, ont porté la flamme sans interruption effectuant ainsi un parcours de 350 kilomètres en deux jours et traversant 59 communes et 6 départements.

Les jeunes, qui portaient tous un Bleuet, sont arrivés sous une pluie battante sur Angers. Les étudiants de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ont fait une haie d'honneur sur l'avenue du 11 novembre, proche de l'esplanade Leclerc.

En présence du maire d’Angers et du préfet de Maine-et-Loire, ils ont été accueillis par les maires des 41 communes de la Communauté urbaine d’Angers qui ont, chacun à leur tour, reçu sur un podium le flambeau de la flamme pour illuminer le lendemain leur propre cérémonie du 11 novembre.

Une relayeuse remet la flamme du souvenir à son maire
Une relayeuse remet la flamme du souvenir à son maire

Une quinzaine de partenaires a soutenu ce Relais angevin de la Mémoire parmi lesquels l’ONACVG. Ce moment fort en émotion s’est déroulé devant plusieurs centaines d’Angevins qui ont voulu saluer l’exploit et l’engagement original des jeunes en faveur du devoir de mémoire et de la paix.

Sylvère Vesnier, ONACVG de Maine-et-Loire

© ONACVG