Le sort des Alsaciens à la fin de la guerre, entre 1944 et 1945

Le 27 octobre dernier, le service départemental de l’ONACVG du Haut-Rhin a organisé au Pôle Média Culture de Colmar, et en partenariat avec l’Association pour des études sur la résistance intérieure des Alsaciens (AERIA), une conférence sur le thème 2021-2022 du concours national de la Résistance et de la Déportation : « La fin de la guerre. Les opérations, les répressions et les déportations (1944-1945) ».

Éric Le Normand, professeur d’Histoire – Géographie et chargé de projet à l’AERIA, a rappelé l’engagement des Alsaciens dans de multiples formes de résistance en Alsace, en France et en Europe. À travers de nombreux exemples locaux, M. Le Normand a mis en évidence que les résistants alsaciens subirent de plein fouet la répression qui s’abattit sur les populations civiles. Internés au camp de sûreté de Schirmeck ou dans les prisons françaises, torturés, fusillés ou déportés dans les camps de concentration nazis, ils sont nombreux à s’être sacrifiés dans les dernières heures de la Libération.

Intervention d'Eric Le Normand
Échanges entre le public et Éric Le Normand .

Ouverte à tous, cette conférence a permis des échanges enrichissants avec le public et a également rencontré un véritable succès auprès des enseignants venus y assister.

D’autres conférences sur des sujets locaux sont à l’étude et seront proposés pour l’année 2022.

Crédit photo : ONACVG