Le Trail du Maquis en Ariège: Sport, Mémoire et Solidarité

Le 16 février 2020, les organisateurs de le 9e édition du Trail du Maquis en Ariège ont voulu soutenir le Bleuet de France afin de souligner le caractère mémoriel de leur manifestation et marquer leur solidarité avec le monde combattant.

Trial du Maquis, Ariège Terre d'Histoire

Comme chaque année, l'ONACVG de l'Ariège soutenait l'action de l'Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR) pour sa participation à l'organisation du Trail du Maquis et à la journée mémorielle qui précède cette épreuve, avec le prêt d'expositions.

Cette année, il s'agissait de l'exposition "1940, Combats et Résistance", thème retenu du fait de la célébration du 80e anniversaire de l'Appel du 18 juin.

1940, Combats et Résistance

Le samedi après-midi, le public bénéficiait d'une conférence animée par Georges Sentis, docteur en Histoire, sur d'un épisode peu connu de la guerre d'Espagne, "la solidarité internationale pour mettre à l'abri les enfants situés dans les zones de combat".

Plus de 500 participants

Le dimanche, plus de cinq cent cinquante coureurs s'élançaient sur les pistes empruntées durant l'Occupation, par les maquisards ariégeois. L'épreuve de 28 kilomètres parcourait tous les lieux chargés d'histoire dont ceux des combats de Dun et Vira, où tombèrent plusieurs résistants.

Des ambassadrices du Bleuet de France

Pour rendre hommage à ces combattants et soutenir le Bleuet de France, les organisateurs arboraient le Bleuet de France, qui figurait également sur les dossards des coureurs, et 1 € était reversé à l'Œuvre par inscription.

les organisateurs arborent le Bleuet de France

Avant le départ, le directeur départemental de l'ONACVG a pris pour de présenter au public les missions de l'ONAC ainsi que l'histoire et le rôle du Bleuet de France.

A l'issue de l'épreuve, rendez-vous a été pris avec les organisateurs et l'ANACR pour la remise officiel du chèque de don. Au bilan, le Trail du Maquis a confirmé sa volonté d'être une épreuve de "Sport et mémoire" empreinte de solidarité.

Éric Perin, ONACVG de l'Ariège

© ONACVG