Les ambassadeurs de la mémoire au Struthof pour la Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'Humanité

Mercredi 27 janvier, les élèves du collège Louise Weiss se sont rendus sur le site de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, haut lieu de la mémoire nationale, pour commémorer la Journée de la mémoire de l'Holocauste et de la prévention des crimes contre l'Humanité.

Les élèves du collège Louise Weiss devant l'entrée du camp

Les élèves du collège Louise Weiss devant l'entrée du camp

© Denis Betsch

Élèves de la Cinquième à la Troisième, David, Gabin, Lucie, Zaccharia et leurs sept autres camarades avaient tenu à être présents pour ce jour d'hommage. Désignés comme ambassadeur de la mémoire, se rendre sur ce site si particulier était également un moyen de clore un vaste projet mémoriel réunissant les treize lieux de mémoire de la Shoah en France.

C'est primordial que l'on n'oublie pas.

Davis, ambassadeur de la mémoire

Cérémonie des roses
Un des ambassadeurs lors de la cérémonie

Au cours de ce projet, les élèves ont été amenés à produire une vidéo de présentation du camp au travers du parcours de Pierre Rolinet, l'un des derniers survivants, âgé aujourd'hui de 98 ans. Ils ont également réécrit les paroles de la chanson "La voix du rêve" d'Arthur Poitevin, déporté normand, et l'ont renommée "La voix du réveil", afin de souligner l'importance de la transmission mémorielle.

Au cours de la matinée, ils ont été accueillis dans le camp par le directeur du Centre européen du résistant déporté (CERD), Guillaume d'Andlau. À cette occasion, leur chanson a été diffusée.

Une cérémonie eut ensuite lieu dans l'annexe du camp, abritant la chambre à gaz. Le discours de la directrice du collège fut suivi de la lecture d'une lettre de Simone Veil, et d'un dépôt de bougies et de roses au pied de la stèle des 86 juifs qui avaient trouvé la mort en ce lieu.