Les bûcherons canadiens de la Grande Guerre à l'honneur dans le Jura

Samedi 29 septembre, dans la forêt de la Joux, une cérémonie franco-canadienne pour rendre hommage aux soldats bûcherons venus du Nouveau monde pour exploiter la forêt jurassienne dans le cadre de l'effort de guerre.

Le Canada à l'honneur

Le Canada à l'honneur

© ONACVG

Elle s'est déroulée sous la présidence de Richard Vignon, préfet du Jura, et en présence du capitaine de vaisseau Yves Germain, attaché de défense du Canada en France.

En effet, qu’il s’agisse des traverses de chemin de fer pour garantir l’approvisionnement en soldat, matériel et nourriture ou des planches de bois pour construire, agrandir, réparer ou consolider les tranchées, les besoins en bois furent colossaux durant toute la guerre de position de la Première Guerre mondiale et jusqu’à 3 000 soldats canadiens ont exploité la forêt de la Joux.

 À l’initiative d'Evelyne Comte, maire de Supt, ce projet labellisé « Centenaire » a pu aboutir grâce à la fédération de nombreux acteurs et partenaires, dont l’ONACVG qui a participé au financement de la stèle inaugurée au cours de la cérémonie en présence d’un large public, composé de nombreuses autorités, d’un détachement du 6ème régiment du matériel de Besançon, des habitants des villages avoisinants, du monde ancien combattant et de la mémoire de tout le département, de nombreux porte-drapeaux et des élèves du Sivos de l’Angillon qui ont lu des poèmes.

Auparavant, des gerbes avaient été déposées dans les cimetières de Supt, Champagnole et Censeau qui abritent tous les trois des sépultures de ces canadiens décédés durant cette période. Après les remerciements aux porte-drapeaux, les autorités se sont rendues dans l’arboretum pour y planter deux érables symbolisant l’amitié franco-canadienne.

Durant toute la journée, cette amitié fût déclinée à travers de nombreuses animations : chants par la chorale « Les voix amies » et le groupe de cornemuses « Jura Highland pipes & drums », danse folk, présentation par le producteur canadien Anthony Sherwood de son film « L'Honneur avant la Gloire » tiré des écrits de son Grand Oncle, aumônier du 2ème Bataillon de Construction présent dans la Joux en 1917. Sans oublier des ateliers de sciage et débardage, sanglière, engins motorisés, expositions et vidéos de documents d'archives d’époque, visites guidées de l’arboretum et de l’ancien four à pain et reconstitution d’un camp d'époque par la Compagnie « la Courbière ».

Bruno Dupuis, ONACVG du Jura