L'ONACVG des Vosges présent pour la dernière assemblée générale de l'UDAC 88

Ce mardi 9 avril 2019, l’ONACVG des Vosges était convié à l’assemblée générale extraordinaire de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre du département (UDAC).

UDAC Vosges

Faisant suite à l’assemblée générale ordinaire du 23 mars 2019, cette réunion avait comme objet l’avenir de l’association. En effet, depuis la disparition du président départemental, Jean-Marie Fleurance, en juin 2018, Guy Gérard avait accepté la présidence par intérim jusqu'à la convocation de l'assemblée générale annuelle 2019.

Avec six autres membres du bureau, il avait également annoncé son souhait de ne plus exercer de responsabilités et de permettre un renouvellement. Aucun volontaire n’ayant été identifié le 23 mars, l’association ne pouvait plus fonctionner.

L’UDAC des Vosges avait notamment comme mission l’organisation de deux des plus importantes cérémonies du calendrier départemental annuel :

  • La traditionnelle veillée du monde combattant qui se déroule chaque 10 novembre à Epinal
  • Les cérémonies commémoratives des combats d’août 1914 au col de la Chipotte autour des nécropoles nationales de Ménil sur Belvitte, Saint-Benoit-la-Chipotte et Rambervillers.

L’UDAC était également à l'origine d'une proposition de mutualiser les gerbes associatives lors des cérémonies patriotiques inscrites au calendrier officiel afin d'en rehausser la tenue et d'afficher une unité du monde combattant. L’ONACVG des Vosges prend acte de cette décision et rend hommage à cette association et à ses membres avec qui l’administration travaillait régulièrement sur les sujets de la solidarité ou de mémoire.

L’ONACVG des Vosges avait également organisé avec l’UDAC la mise en lumière exceptionnelle de la nécropole nationale d’Epinal le 10 novembre 2018, dans le cadre des commémorations du centenaire de l'Armistice. En présence de 15 représentants des associations sur les 23 adhérentes à l’UDAC, ce n’est pas sans émotion que Guy Gérard a entériné la « dissolution volontaire par manque de bénévoles » de l’association après 72 années d’existence.  

Conformément aux statuts et à la réglementation, un liquidateur a été nommé et les avoirs seront répartis entre les associations adhérentes.

Il a été proposé que ces dernières puissent, à leur convenance, faire don de ces sommes à l’ONACVG des Vosges ou à l’Œuvre nationale du Bleuet de France, pour poursuivre la vocation sociale et mémorielle de l'association à travers l'action menée par l’Office.

ONACVG des Vosges

© UDAC 88