Première action du programme "Aux sports jeunes citoyens" à Drancy

En mai dernier, une convention a été signée entre la Direction du service national et de la Jeunesse, l'ONACVG, la Fédération des Clubs de la Défense et le Centre National des Sports de la Défense afin d'organiser des actions communes. Ce 5 septembre, une première mise en pratique s'est déroulée à la caserne de Gendarmerie de Drancy (93).

" "

Le programme "Aux sports jeunes citoyens" est la contribution du ministère des Armées pour l'héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Les quatre acteurs ministériels se sont mobilisés à l'occasion de la semaine d'intégration du lycée Louise Michel d'Epinay-sur-Seine (93). L'objectif affiché de la matinée portait sur la découverte des armées autour des notions de sport, de mémoire et de citoyenneté.

" "
L'accueil des jeunes a été effectué dans les locaux de la caserne de gendarmerie.

Cette opération s'est déroulée dans la caserne de gendarmerie de Drancy qui a pour habitude d'ouvrir généreusement ses portes au grand public et aux scolaires. Cette caserne se trouve à proximité immédiate de l'ancien camp de transit. Là même où une très grande majorité des 80 000 juifs déportés depuis la France pendant la Seconde Guerre mondiale ont été internés avant d'être envoyés vers les camps de concentration et d'extermination nazis.

Quatre ateliers étaient proposés. Le premier a permis aux jeunes de prendre contact avec le monde des armées sous forme de questions réponses avec des militaires du CIRFA 93. L'ONACVG a ensuite animé un atelier autour de la mémoire d'Alfred Nakache. Champion de natation né en Algérie, Nakache est un sportif hors norme que les lois raciales du gouvernement de Vichy rattrapent. Déporté à Auschwitz avec sa femme Paule et sa fille Annie, il est le seul à revenir des camps de la mort. Au cours de cet atelier, les jeunes étaient invités à découvrir sa vie au travers de questionnaires, messages codés et recherches d'indices dans un jeu de pistes créé pour l'occasion.

Module ONACVG
Laurence Hadj-Boaza, directrice de l'ONACVG du 93 et les CMC Sonya Beyron (Occitanie) et Benoit Luc (Bretagne) ont animé l'atelier de l'ONACVG

En seconde partie de matinée, les jeunes ont partagé l'entraînement sportif des militaires autour d'un atelier d'arts martiaux dirigé par des gendarmes très impliqués.

Une première action du programme ministériel qui en engendra d'autres, toutes aussi porteuses de sens pour les jeunes et les intervenants.

Benoit Luc, Chargé de mission "sports et mémoire"

© DSNJ et ONACVG