Projection-conférence sur les Sablonnières et l'entraînement des soldats à la guerre des tranchées

Ce jeudi 20 mai avait lieu à Orchaise dans le Loir-et-Cher, la projection du documentaire « Les Sablonnières, un site historique méconnu en forêt de Blois » à l’invitation de l’association de la Vallée de la Cisse.

Présentation de la projection par Monsieur Alain Gauthier
Présentation de la projection par Monsieur Alain Gauthier, membre de l'association de la Vallée de la Cisse

Réalisé en 2019 par la documentariste Maria Blanchard, avec des illustrations de Loïc Chevallier (auteur de la série de bd 14-18 chez Delcourt) à la demande de l’association et de la Mission interdépartementale mémoire et communication région Centre Val de Loire de l’ONACVG, ce film retrace l’histoire de ce site patrimonial et mémoriel, emblématique de la Grande Guerre et inscrit aux monuments historiques depuis 2015.

Après les premières confrontations « droit devant » d’août et septembre 1914, l'armée s'enterre pour ne pas disparaître. Il faut donc former les futurs combattants à cette forme de guerre jusqu'alors inconnue. Au dépôt du 113è R.I., un terrain d'entraînement spécifique est trouvé et créé dans un lieu adéquat : "les Sablonnières" dans la forêt de Blois, protégées par la canopée, est le seul site conservé de 1918. Les 3000 mètres de tranchées d’entraînement représentent le seul lieu d’instruction recensé à ce jour en France, pour la préparation des soldats avant leur départ au Front. Durant 45 minutes, le public a pu visiter virtuellement ce site, en parcourir les tranchées et se plonger dans le contexte de l'époque grâce aux écrits et photographies d'archives. 

Les tranchées des "Sablonnières' illustrées par Loic Chevallier
Les tranchées "des Sablonnières" illustrées par Loic Chevallier

L'assemblée a ensuite échangé avec Alain Gauthier, membre de la Vallée de la Cisse et "inventeur du site", et Nathalie Paton de l'ONACVG. Diverses questions ont été posées sur l'instruction militaire, la composition du camp, la transmission de la mémoire de la Grande Guerre, mais également sur l'avenir du site et sa préservation. En effet, "les Sablonnières" sont une richesse essentielle à sauvegarder pour la région. Un seul autre camp de ce genre a été recensé à l'étranger : le camp de Hughes au Canada, lieu historique national, comprend un des réseaux de tranchées d'entraînement les mieux préservés hors du front européen.

 

Echange entre Monsieur Alain Gauthier et le public
Échange entre Monsieur Alain Gauthier et le public

Nathalie Paton, cmc région Centre Val de Loire

© ONACVG, Maria Blanchard/Loic Chevallier/Vallée de la Cisse