Rencontre avec Gabrielle Henriet, ancienne résistante française

Rencontre avec une ancienne résistante française installée dans la région d'Agadir.

Gabrielle Henriet

Du 22 au 29 janvier 2020, une équipe de l’ONACVG du Maroc a sillonné les provinces du Sud (Safi – Essaouira - Agadir..) pour remplir sa mission auprès des ressortissants ainsi que des mutilés de guerre des Forces Armées Royales.

Profitant du passage de cette tournée près du village de Mir Left où Gabrielle Henriet, résistante française s’est installée depuis des années avec sa famille, le médecin chef, le technicien du centre d’appareillage ainsi que la déléguée mémoire  se sont rendus chez elle afin de l’interviewer.

Née le 5 janvier 1925, elle s'est engagée le 1er septembre 1943 dans les Forces Françaises Combattantes au sein du réseau "Action P-DMR" connu sous le nom de Plan Tortue. Gabrielle Henriet a été recrutée par un membre de ce réseau, André Boulloche, car connue pour sa discrétion et sa forte personnalité. Sous le pseudonyme "Gaby", sa mission ne s'est pas limitée à la distribution des tracts et collectes de renseignements. Elle a participé au transport d'armes et à la transmission d'explosifs. Son réseau a réalisé de multiples sabotages du réseau ferré, bloquant ainsi l'avancée des Allemands vers Paris. Gaby a également évoqué son étonnement devant la reconnaissance qui lui fut témoignée après la victoire. Elle estime avoir simplement fait son devoir.

Citée à l’ordre de la division le 3 octobre 1944, le grade de sous-lieutenant lui a été attribué. Elle a été nommée chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 14 juillet 2019, à l’âge de 94 ans, décoration qui lui a été remise lors de la cérémonie du 11 novembre dernier, organisée par le consul général d’Agadir, devant les autorités marocaines et la communauté française, tous reconnaissant pour son action héroïque.

Citation et médailles

Ce recueil de témoignages illustre l’action mémorielle conduite au quotidien par l'ONACVG du Maroc et aura permis de mettre en lumière l’engagement d’une dame de caractère, aujourd’hui âgée de 95 ans, retirée dans un village du sud marocain et qui continue de témoigner et transmettre dans les écoles françaises et internationales.

Naoual Boulkhir, ONACVG du  Maroc

© ONACVG