Struthof : une cérémonie du souvenir en comité restreint

Traditionnellement célébrée le 21 juin, la cérémonie du Souvenir a tout de même eu lieu, mais dans un format très restreint.

La cérémonie du 21 juin en format réduit

La cérémonie du 21 juin en format réduit

© CSAD - Mutzig

Un seul porte-drapeau ouvrait la marche ce matin-là, aux côtés des autorités. Dans son discours, le directeur du Centre européen du résistant déporté, Guillaume d'Andlau, s'est fait l'écho du déporté NN, Pierre Rolinet : "Merci à toutes les personnes qui ont œuvré à la préservation du devoir de mémoire pour que notre calvaire ne soit jamais oublié et surtout pour veiller à ce que le pire ne se reproduise pas". Après avoir entonné le Chant des Partisans, et le Chant des Marais, les autorités ont déposé des gerbes de fleurs.

Étaient présents Sandrine Anstett-Rogron, sous-préfète de l'arrondissement de Molsheim, représentant la préfète de la Région Grand Est, le lieutenant-colonel Didierfresse, délégué militaire départemental adjoint du Bas-Rhin, représentant le Gouverneur militaire de Strasbourg, André Woock, maire de Natzwiller, Jean Pilleri, directeur de l'ONACVG du Bas-Rhin, le capitaine Hugues Blaise, second en commandant, représentant le commandant de compagnie de gendarmerie départementale, Jean-Luc Schwab, président de l’Amicale nationale des Déportés et Familles de Disparus de Natzweiler-Struthof et de ses
Kommandos, Jean-Marie Muller, président du Comité international du Struthof, et Madame Marjolijn De Loos, trésorière de l’Amicale néerlandaise.