Un "champ des âmes" de 6000 bleuets à Saint-Étienne

Le 6 novembre 2018, 1200 élèves de CM1 et CM2 de Saint-Étienne ont honoré les 6000 morts pour la France de 14-18, en réalisant un « champ des âmes » composé de 6000 bleuets rassemblés sur la place Jean Jaurès.

Les élèves apportant des Bleuets pour former un champ de fleurs

 

A l’initiative de la municipalité, cette manifestation a été organisée en partenariat avec le service de proximité de l’ONACVG de la Loire, en présence de Rose-Marie Antoine, directrice générale de l’ONACVG et présidente de l’Œuvre nationale du Bleuet de France. Fidèle soutien du Bleuet depuis plusieurs années, la ville de Saint-Étienne tenait à marquer fortement le centenaire de l’Armistice. La Mission du Centenaire a par ailleurs accordé le label officiel au projet, en soulignant ainsi la qualité et la pertinence.

La pluie qui s’est abattue sur la ville ce matin-là n’a pas découragé les 41 classes, représentant 27 écoles publiques et privées, de se rassembler pour apporter, chacune à leur tour, une boite de 100 Bleuets. Mises ensemble, c’est un espace mémoriel de 6 000 bleuets qui s’est constitué.

Cette cérémonie très émouvante a été ponctuée par une minute de silence et par la Marseillaise, interprétée par la Musique Militaire de l’Artillerie de Lyon, qui a accompagné l’ensemble de la manifestation avec des musiques contemporaines de la Grande Guerre.

 

Les enfants apportant des Bleuets

 

Avant que les enfants ne rejoignent leur école, le Maire, accompagné de la Directrice générale de l’ONACVG et d’une des classes participantes, ont déposé une gerbe au pied du buste de Jean Jaurès.

Le service départemental de l’ONACVG proposait également aux élèves un parcours urbain destiné à mettre en lumières les monuments, noms de rues et d’établissements rappelant la mémoire de 14-18. Ce parcours fut notamment l’occasion d’un échange très vivant entre les élèves et les militaires de l’opération Sentinelle actuellement stationnés à Saint-Étienne.

 

Les élèves posant des questions aux militaires de l'opération Sentinelle
Les élèves posant des questions aux militaires de l'opération Sentinelle

 

Cette manifestation aura lancé de manière spectaculaire les commémorations du centenaire dans la ville et restera durablement dans la mémoire des élèves.

 

Gérard Georgeon, ONACVG de la Loire

© ONACVG