Au décès du partenaire, le demandeur peut devenir ressortissant de l'ONACVG en faisant la demande de cette carte.

Carte de Veuve

1

Remplir le formulaire

2

Réunir les pièces justificatives

  • Pour tous les demandeurs
    • Une photo d'identité récente comportant votre nom au dos
    • Une photocopie de votre carte d'identité
    • Un acte de naissance avec mentions marginales (original de moins de 3 mois)
    • Un acte de décès
    • La photocopie du titre de ressortissante (carte de combattant ou Titre de Reconnaissance de la Nation) de votre conjoint décédé
3

Envoyer votre dossier complet au service de proximité de l'ONACVG rattaché à votre lieu de résidence.

Important : la demande ne peut être traitée que si le dossier est complet.

Entrez votre adresse
  • Qui peut bénéficier d'une carte de veuve ?

    Cette carte est destinée aux veuves dont le mari était titulaire d'une pension militaire d'invalidité ou avait obtenu la carte du combattant ou le Titre de Reconnaissance de la Nation pour des services accomplis au cours d'opérations de guerre (Première et Seconde Guerre mondiale, guerre d'Indochine, guerre d'Algérie, combats du Maroc et de la Tunisie), d'opérations de sécurité hors métropole ou qui pouvait se prévaloir d'un titre ou d'une qualité en rapport avec l'un des conflits susmentionnés.

    Les demandeurs dont le conjoint n'avait pas sollicité de son vivant l'établissement de la carte ou du titre attestant de sa qualité de ressortissant de l'Office peuvent également faire la démarche, dès lors que les dispositions en vigueur prévoient la délivrance à titre posthume d'attestations de droits du titre ou de la carte dont leur mari pouvait se prévaloir.

    Cas particuliers :

    • Les veuves de pensionnés "hors guerre" sont ressortissantes de l'ONACVG en leur qualité de veuves de titulaires d'une pension servie en vertu du code des PMIVG et nonobstant le fait que leur mari n'était pas lui-même ressortissant de l'Office.
    • Les veuves remariées perdent leur qualité de ressortissante, qu'elles retrouvent toutefois en cas de nouveau veuvage.
    • En cas de veuvage postérieur à une séparation de corps dont le jugement a été prononcé aux torts exclusifs du mari ou aux torts réciproques des époux, la qualité de ressortissante de l'Office est conférée au demandeur.
    • Les compagnes, concubines et personnes ayant conclu un pacte civil de solidarité avec un titulaire de la carte du combattant ou un bénéficiaire du code des PMIVG décédé ne sont pas ressortissantes de l'Office.

Donner au Bleuet de France, c'est aider ceux qui restent.

Une solidarité active pas seulement par le don mais aussi l'investissement personnel. Donner au Bleuet de France c'est aussi donner à ceux qui restent.