L’Office national des anciens combattants et victimes de guerre est un établissement public sous tutelle du ministère des Armées. Il accompagne depuis 1916 tous les combattants et les victimes des conflits.

L’ONACVG a trois missions principales : la reconnaissance et la réparation, la solidarité, et la mémoire. Il a pour objectif de préserver les intérêts matériels et moraux de ses ressortissants : anciens combattants, invalides et blessés de guerre, veuves de guerre, pupilles de la Nation, victimes de guerre, et plus récemment, d’actes de terrorisme. Aujourd’hui, il apporte un soutien à près de 3 millions de ressortissants de toutes les générations du feu. Il est également l’opérateur majeur de la politique mémoriel du ministère des Armées.

Rapport annuel d'activité 2017
Télécharger le rapport d’activité 2017

Un peu d’histoire

L’Office national des mutilés et réformés est créé en 1916, dans la tourmente de la Première Guerre mondiale. Il rend hommage, reconnaît l’engagement, le sacrifice et la souffrance des milliers de soldats impliqués dans le conflit.

En 1917, un second office apparaît : l’Office des pupilles de la Nation, prenant en charge les enfants devenus orphelins au cours de ces années de guerre.

En 1926, un troisième office est créé : l’Office du combattant. Il prend en charge les besoins généraux des anciens combattants (assistance, assurance, prévoyance sociale par exemple).

Ces trois organismes fusionnent en 1935 pour devenir l’Office national des mutilés, combattants, victimes de la guerre et pupilles de la Nation. Il prend son nom actuel (ONACVG) en 1946, au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Il se modernise alors et s’adapte à de nouvelles catégories de ressortissants, comme les déportés ou les internés. En 1991, les victimes d’actes de terrorisme deviennent aussi ressortissantes de l’Office.

En 2016, l’établissement qui a également en charge l’œuvre nationale du Bleuet de France, a célébré son centenaire. Plus de 100 ans après sa création, l’Office continue d’apporter un soutien moral et matériel à ses ressortissants et veille à préserver ce lien unique et privilégié qu’il entretient avec le monde combattant.

 

Un maillage territorial dynamique

L’ONACVG dispose de 105 services de proximité. Il est présent dans chaque département en France métropolitaine et en Outre-Mer, ainsi qu’en Afrique du Nord (Algérie, Maroc et Tunisie).

1916, création de l'Office national des mutilés et des réformés de guerre

1916, création de l'Office national des mutilés et des réformés de guerre

© ECPAD

1917, création de l'Office national des pupilles de la Nation

1917, création de l'Office national des pupilles de la Nation

© ECPAD

1926, création de l'Office national des combattants

1926, création de l'Office national des combattants

© ECPAD

1935, les trois offices fusionnent et deviennent l'Office national des mutilés, combattants victimes de la guerre et pupilles de la Nation

1935, les trois offices fusionnent et deviennent l'Office national des mutilés, combattants victimes de la guerre et pupilles de la Nation

© ONACVG

1946, l'Office prend son nom actuel

1946, l'Office prend son nom actuel

© ONACVG

1991, l'Office prend en charge l'Œuvre nationale du Bleuet de France, et les victimes du terrorisme deviennent des ressortissants

1991, l'Office prend en charge l'Œuvre nationale du Bleuet de France, et les victimes du terrorisme deviennent des ressortissants

© ONACVG

2001, création d'un département mémoire

2001, création d'un département mémoire

© ONACVG

2009, l'ONACVG est chargé de la gestion, de l'entretien, et de la valorisation des nécropoles nationales et des hauts lieux de la mémoire nationale

2009, l'ONACVG est chargé de la gestion, de l'entretien, et de la valorisation des nécropoles nationales et des hauts lieux de la mémoire nationale

© ONACVG

2010, rattachement du département Reconnaissance et réparation, ancien bureau des cartes et titres

2010, rattachement du département Reconnaissance et réparation, ancien bureau des cartes et titres

© Dicod

2015, création du département des rapatriés et anciens membres des forces supplétives, et du bureau des blessés

2015, création du département des rapatriés et anciens membres des forces supplétives, et du bureau des blessés

© ONACVG

2018, le service central des rapatriés (SCR) devient le bureau central des rapatriés (BCR) et est pleinement intégré à l'Office

2018, le service central des rapatriés (SCR) devient le bureau central des rapatriés (BCR) et est pleinement intégré à l'Office

© DPMA

Ressources

plaquette de présentation générale
Télécharger la plaquette de présentation générale
Contrat d’objectifs et de performances (COP)
Télécharger le Contrat d’objectifs et de performances (COP)

Liens