Atelier « Bulles de mémoire » à la 37e édition du festival bd BOUM

Le 17 novembre à Blois, des élèves de 3e du collège Blois-Vienne et de prépa pro du lycée Sonia-Delaunay ont participé à l'atelier « Bulles de mémoire » organisé par la mission régionale Mémoire de l'ONACVG et la Maison de la bd dans le cadre de la programmation scolaire du 37e festival bd BOUM.

Après une présentation du concours « Bulles de mémoire » par la référente régionale mémoire, Stéphanie Trouillard, journaliste à France 24 et scénariste de l'album Si je reviens un jour... Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky (éditions des ronds dans l'O) et Loïc Chevallier, illustrateur des séries 14-18 et Les frères Rubinstein  (éditions Delcourt) ont initié les élèves à la réalisation d'une bande dessinée.

Relatant l'histoire vraie de Louise Pikovsky, jeune lycéenne juive déportée et morte à Auschwitz, Stéphanie Trouillard a expliqué comment elle a enquêté pour retrouver les traces de la famille de Louise et remonter le fil de son histoire. Elle s'est appuyée sur des lettres que Louise a écrites à sa professeure de lettres jusqu'à son arrestation, le 22 janvier 1944, et qui ont été découvertes en 2010 au lycée Jean-de-La-Fontaine, à Paris.

Après six mois de recherches, elle  a retranscrit  cette histoire tragique et bouleversante dans un web documentaire, puis a eu l'idée d'en faire une bande dessinée pour sensibiliser les plus jeunes au travail de mémoire et plus particulièrement à l'histoire de la Shoah. En présentant aux élèves la façon dont elle a travaillé sur les archives historiques et les témoignages recueillis au cours de son enquête, elle leur a montré la manière dont elle avait écrit le scénario, à la fois « fictionné » et conforme à la réalité historique. Un travail complexe qu'a repris ensuite le dessinateur de l'album, Thibaut Lambert, pour le mettre en image.

Stéphanie Trouillard, scénariste de "Si je reviens un jour...Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky"
Stéphanie Trouillard, scénariste de "Si je reviens un jour...Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky"

Dans une seconde partie de l'atelier, Loïc Chevallier a abordé longuement ce passage au dessin et à la construction d'une planche. À partir d'exemples tirés de la série 14-18, il a exposé chacune des étapes permettant de passer du scénario à l'histoire dessinée, depuis le rough (premier brouillon grossièrement tracé pour donner la tonalité de l'histoire) jusqu'à la mise en couleur, en passant par le crayonné et l'encrage, sans oublier le cadrage des vignettes, le dessin des bulles, le placement du texte, etc.

Loic Chevallier, illustrateur des séries "14-18" et "Les frères Rubinstein"_
Loic Chevallier illustrateur des séries "14-18" et "Les frères Rubinstein"

Très attentifs aux explications des intervenants, les jeunes ont posé des questions très diverses sur le parcours des auteurs, leur travail d'enquête et les sources de documentation ainsi que sur les techniques graphiques.

Espérons que tous ces précieux conseils leur donneront l'envie de sortir crayons et feuilles de dessin pour participer à cette 7e édition nationale de Bulles de mémoire sur le thème « Femmes d'engagement - engagements de femme ».

Nathalie Paton, référente régionale mémoire Centre-Val de Loire

Crédits photos : ONACVG