Bouches-du-Rhône : dernier hommage rendu à Francis Agostini, vice-président du conseil départemental pour les anciens combattants

Le vendredi 7 janvier 2022, les anciens combattants des Bouches-du-Rhône ont rendu un dernier hommage à Francis Agostini à l’église Saint-Trophime d’Arles, une personnalité qui a marqué de son empreinte l’engagement pour la défense des valeurs du monde combattant.

"ONACVG" "Agostini"
                               M. Simoni, vice-président du conseil départemental.

Francis Agostini est né le 19 mars 1933 à Marseille. Il s’engage dans l’armée en 1952, il rejoint comme sergent la 1re demi-brigade coloniale de commandos parachutistes à Vannes et Meucon.

Volontaire pour servir en Extrême Orient, il rejoint l’Indochine où il est affecté aux commandos Nord Vietnam, Il y gagne sa première citation à l’ordre de la division. Il est muté en novembre 1953, au commando Jacques-Sénée et va participer à toutes les opérations sur le fleuve Rouge, et sur les côtes d’Annam et du Than Hoa, il y gagne deux citations à l’ordre de la division. Blessé, il est rapatrié en 1955. Il servira ensuite en Algérie en 1956 sous les ordres du colonel Trinquier.

En 1962 il rejoint le 3e RIMa puis l’EBITdm de Nimes et enfin le 1/53e RIMa à Montpellier.

En 1965, il est mis à la disposition du ministère de l’Intérieur au camp de St-Maurice l’Ardoise pour l’accueil d’anciens supplétifs et il devient directeur du centre national de reclassement des Français d’Indochine et Français musulmans. Il servira ensuite en Nouvelle Calédonie de 1967 jusqu’en 1970. En 1972 il est appelé à servir comme commandant de compagnie à Toulon au 4e RIMa, puis comme chef des services techniques du régiment jusqu’en 1975. En 1977, il demande sa mise en retraite, il devient consultant à la commission de l’Agriculture du Parlement européen à Bruxelles, puis conseiller régional en PACA.

Il rejoint le monde des anciens combattants en 1961. Ses responsabilités sont de plus en plus importantes, tant à l’échelon local que départemental ou national. En 1998, il est administrateur national de l’UFAC, puis vice-président national de l’Union fédérale en 1997 à Paris  et vice-président délégué en 2000. En 2005, il devient président du comité de coordination des associations d’ACVG des Bouches-du-Rhône et depuis 1995, vice-président du conseil départemental des AC et de la mémoire de la Nation à l’ONACVG.

"ONACVG" "Agostini"
        Les nombreux porte-drapeaux présents pour rendre un dernier hommage à Francis. Agostini.

Outre les associations d’anciens combattants et de nombreux porte-drapeaux, étaient présents : le gouverneur militaire de la région militaire, le général Facon, le DMD adjoint, M. Le Droucpeet, Mme la sous-préfète d’Arles, Mme Ellul, le maire d’Arles, M. De Carolis, l’adjointe au maire de la ville de Marseille, Mme Narducci, les représentants de l’ONACVG, M. Moumen, directeur du SD 13, et Mme Luccioni, son adjointe, M. Coget, directeur du SD 30 ainsi que M. Baffie, président de la coordination des associations d’anciens combattants et M. Simoni, vice-président du conseil départemental pour les anciens combattants et victimes de guerre et la mémoire de la Nation.

Abderahmen Moumen

Directeur du service départemental de l’ONACVG des Bouches-du-Rhône