Cinéma en plein air au Mont Valérien

Cette année encore, le haut lieu de la mémoire nationale revient avec une programmation de trois films tout au long de l'été.

cinéma en plein air Mont Valérien

Depuis plusieurs années, l'esplanade du Mont-Valérien donne lieu à des projections de film en plein air

© WAF Projection

C'est sur l'esplanade du Mont-Valérien, à côté de la flamme de la Résistance, que l'écran géant installé pour l'occasion diffusera trois films dans le courant de l'été. Trois dates à retenir !

Samedi 29 juin | 22h

Elle s'appelait Sarah, de Gilles Paquet Brenner (2010)

Julia Jarmond, journaliste américaine installée en France depuis 20 ans, enquête sur l'épisode douloureux du Vel d'Hiv. En remontant les faits, son chemin croise celui de Sarah, une petite fille qui avait 10 ans en juillet 1942. Ce qui n'était que le sujet d'un article devient un enjeu personnel, dévoilant un mystère familial. Comment deux destins, à 60 ans de distance, vont-ils se mêler pour révéler un secret qui bouleversera à jamais la vie de Julia et de ses proches ?La vérité issue du passé a parfois un prix dans le présent.

Vendredi 26 juillet | 21h30

Casablanca, de Michael Curtiz (1942)

1942. À Casablanca, pendant la Seconde Guerre mondiale, le night-club le plus couru de la ville est tenu par Rick Blaine, un Américain en exil, au passé obscur. Mais l’établissement sert également de refuge à ceux qui voudraient se procurer les papiers nécessaires pour quitter le pays. Lorsque Rick voit débarquer un soir le dissident politique, résistant roumain, Victor Laszlo et sa troublante épouse Ilsa, quelle n’est pas sa surprise de retrouver dans ces circonstances le grand amour de sa vie.

Samedi 31 août | 20h

Paris brûle-t-il ? de René Clément (1966)

Août 1944, les armées américaines et françaises ne sont plus qu’à une centaine de kilomètres de Paris. Le général Dietrich Von Choltitz, convoqué au quartier général de Hitler, s’entend confier le commandement de la ville de Paris, avec pour mission, en cas de victoire alliée, de détruire la capitale sous un déluge de feu. Cependant, dans les caves parisiennes, la Résistance ne reste pas inactive. Le colonel Rol-Tanguy, chef des FFI, s’entend avec Jacques Chaban-Delmas, l’envoyé spécial du général de Gaulle, pour planifier l’insurrection de la population.

Entrée libre et gratuite. Pour toute information : 01 47 28 46 35 | info@mont-valerien.fr

En cas de fortes pluies, les séances peuvent être annulées.