Femmes d'engagements : de grandes femmes mises à l'honneur

Berty Albrecht, Lucie Aubrac, Germaine Tillion, Simone Veil et tant d'autres illustrent les combats d'une vie. À l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, les hauts lieux de la mémoire nationale d'Ile-de-France, l'Agora, maison des initiatives citoyennes, et le Panthéon, proposent de revenir sur les engagements de ces "Grandes femmes" : femmes résistantes, déportées, devenues pour tous l'incarnation des valeurs fondamentales de la République.

texte femmes d'engagements

Le programme se déroule sur deux jours et à différents endroits.

© ONACVG

Samedi 7 mars

Quelles que soient leurs convictions politiques ou religieuses, des femmes se sont engagées dans la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Leurs rôles aux côtés d’hommes fusillés au Mont-Valérien, comme Olga Bancic au sein du groupe Manouchian, ont long-temps été occultés. D’autres, à l’instar de Renée Lévy et Berthy Albrecht, deux résistantes engagées dès 1940, sont choisies, dès 1945, par le gouvernement pour être inhumées dans la crypte du mémorial de la France combattante, dans une reconnaissance de la Nation aux combats, pour la Libération du pays.

Afin de reconnaître ces engagements et de leur rendre hommage, le mémorial du Mont-Valérien s'associe à l'Agora pour vous proposer une journée d'études et d'échanges autour des parcours de ces femmes de l'ombre.

Visite du mémorial du Mont-Valérien | 11h à 12h30
Repas à prévoir (visite gratuite)

Principal lieu d'exécution par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale, le site est choisi après la guerre par le Général de Gaulle pour honorer la mémoire des "Morts pour la France" de 1939 à 1945. Il y inaugure le mémorial de la France combattante le 18 juin 1960.
En savoir plus

Ciné-débat Lucie Aubrac de Claude Berri Agora, Maison des initiatives citoyennes | 14h30 à 17h30
Renseignements & inscriptions | 01 47 28 46 35, reservation@mont-valerien.fr, (projection gratuite)

Raymond et Lucie Aubrac sont liés par leur amour et leur engagement précoce dans la Résistance. Ils organisent des attentats, transportent des messages. Le couple risque ainsi sa vie quotidiennement. Arrêté le 21 juin 1943 en compagnie de Jean Moulin, chez le docteur Dugoujon à Caluire, Raymond est soumis à la torture. Sa femme est alors prête à tout pour sortir son mari de prison et l'arracher des griffes de la Gestapo (avec Carole Bouquet, Daniel Auteuil et Patrice Chéreau).

Dimanche 8 mars

Ravensbrück, Birkenau, Buchenwald... Ces camps symbolisent la déshumanisation de milliers de femmes déportées. Résistantes, juives, tziganes, les survivantes des politiques répressives et de l'univers concentrationnaire nazi ont fait de leur vie des combats pour témoigner de l'indicible et pour lutter contre l'inégalité et l'injustice. De l'expérience concentrationnaire présentée au mémorial des martyrs de la Déportation, à l'hommage de la Nation à ces "Grande femmes" au Panthéon, cette journée thématique du 8 mars explorera ces destins emblématiques.

Visite du mémorial des Martyrs de la Déportation | 14h à 15h30
Trajet vers le Panthéon accompagné d'un médiateur | Renseignements memorial.martyrs.deportation@gmail.com ou 06 14 67 54 98

Situé sur l'Ile de la Cité à Paris, le mémorial a été inauguré le 12 avril 1962 par le Général de Gaulle. Œuvre singulière, il suggère certains aspects caractéristiques du monde concentrationnaire : l'emprisonnement, l'oppression, l'évasion impossible. Impliquant le visiteur, le mémorial suscite le recueillement vers une crypte conservant la dépouille d'un déporté inconnu.

Visite du Panthéon | 16h à 17h30
Inscriptions http://bit.ly/Pantheon0803 | Tarif d'entrée : 13 € adulte, 7 € enfant

Lieu d'hommage aux figures illustres qui ont marqué l'histoire de France, le Panthéon est un des lieux privilégiés d'incarnation de la République où reposent entre autres, Simone Veil, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.