Le D-Day commémoré dans la Manche

Dans le département de la Manche, le mois de juin est attendu chaque année pour rendre hommage aux soldats alliés débarqués et parachutés en juin 1944. La mémoire des victimes civiles y prend toujours une place importante.

Cérémonie Utah
Cérémonie à Utah Beach.

Il y a un an, les cérémonies se sont déroulées dans un calme inédit. Public interdit, délégations étrangères limitées, évènements annulés, aucun militaire américain n’avait pu faire le déplacement. Cette année, l’US Army a été représentée par 70 soldats et plusieurs officiers supérieurs qui ont eu la possibilité de rendre hommage à leurs glorieux aînés sur des terres que les GI’s sont venus libérées il y a 77 ans.

De nombreuses cérémonies se sont déroulées dans l’ensemble du département, permettant à la population, en petit comité, de renouer avec les hommages commémorant le mois de juin 1944. Plusieurs temps forts ont marqué ces jours de célébration, à commencer par l’inauguration d’un jardin mémoriel à Picauville. Dans la nuit du 5 au 6 juin, un avion C-47 transportant des parachutistes de la 101e Airborne, touché par des tirs de la défense anti-aérienne allemande, s’écrasait dans un champ. Le jardin est aujourd'hui matérialisé par la silhouette de l’avion délimitée au milieu du champ.

Au cours de ce week-end commémoratif, le préfet de la Manche, Gérard Gavory, a présidé plusieurs cérémonies, en présence d’autorités américaines, allemandes, danoises, et néerlandaises.

4 juin – Carentan-les-Marais

Cérémonie du Carré de choux à Carentan-les-Marais
Cérémonie du Carré de choux à Carentan-les-Marais.

À Carentan-les-Marais, le week-end de commémoration a débuté par une cérémonie en deux temps. D'abord au Carré de choux, emplacement d'une bataille au corps à corps particulièrement âpre lors des combats pour la prise de la ville. Cet objectif était crucial  la cité se trouvant au point de jonction entre les forces débarquées à Utah Beach et celles venues d'Omaha Beach, de part et d’autre de la baie des Veys. La violence de l'engagement a préfiguré la meurtrière bataille des Haies, qui a duré par la suite plusieurs semaines dans le bocage normand. Cette première partie de cérémonie a été suivie par celle du monument Signal qui rend hommage aux parachutistes de la 101e.

Monument Signal Carentan
Les autorités font face au monument Signal de Carentan-les-Marais.

5 juin – Utah Beach

Lone Sailor

Cette année, l’évènement a été l’inauguration du Lone Sailor, près du musée de la plage éponyme. Ce marin, debout, les mains dans les poches à côté de son paquetage, regarde l’horizon et rend hommage à tous les marins. Ce monument est présent sur plusieurs lieux liés à l’histoire américaine. Celui d’Utah est le premier à être érigé en dehors du sol américain, grâce à l’abnégation du lieutenant-colonel Valéry Préhoda, représentante de l’United States Navy Mémorial de Washington. Ensuite, la cérémonie traditionnelle à Utah a permis de saluer la présence exceptionnelle de Carver Mc Griff, 97 ans, vétéran de la 90e division d’infanterie, qui a bravé les restrictions sanitaires pour traverser l’Atlantique et participer à ces commémorations.

Carver McGriff
Carver Mc Griff, vétéran de la 90e, a été blessé en Normandie en 1944.

6 juin – Sainte-Mère-Église

Cimetières provisoires
Dépôt de gerbes sur le lieu des cimetières provisoires.

Le jour J, le jour le plus long, a été commémoré à Sainte-Mère-Église. En matinée, un temps de recueillement a été observé sur l’emplacement même des cimetières provisoires, à quelques encablures de la célèbre église du bourg normand. Deux anciens employés de ces cimetières ont été faits citoyens d’honneur par la commune. Plusieurs milliers de sépultures provisoires y avaient trouvé leur premier lieu de repos, avant d'être transférées aux États-Unis ou au cimetière de Colleville-sur-Mer. La cérémonie devant le monument Signal s’est déroulée ensuite.

Monument Signal Sainte Mère

La journée a continué par une cérémonie devant le monument d’hommage aux marins danois, situé sur la route d’Utah Beach, en présence du prince Joachim et de la princesse Marie de Danemark. Des troupes danoises et américaines étaient positionnées aux côtés de jeunes du SNU effectuant leur mission d’intérêt général auprès de la gendarmerie nationale.

Monument Danois autorités
La princesse Marie de Danemark, le préfet de la Manche Gérard Gavory et l'ambassadeur Danois.

SNU

L’après-midi, le dernier temps d’hommage présidé par le préfet s’est tenu aux marais de la Fière, à quelques kilomètres à l’ouest de Sainte-Mère-Église. La statue Iron Mike, érigée sur le site, symbolise l’engagement des parachutistes dans ce secteur. Leur mission était  de conserver le point de passage sur le Merderet afin que les unités débarquées sur les plages puissent progresser vers Cherbourg dans l’objectif de s'emparer de son port. Traditionnellement, ce lieu est le théâtre de centaines de parachutages suivis par un public de plusieurs milliers de personnes.

La Fière
Le survol de C-47 sous le regard de l'Iron Mike.

Des cérémonies nombreuses

Plusieurs cérémonies se sont déroulées sur l’ensemble du territoire tout au long du mois de juin pour commémorer  les combats, les avancées alliées, mais aussi les pertes dans la population civile. La ville de Saint-Lô a organisé trois cérémonies le 6 juin, en présence du secrétaire général de la préfecture, Laurent Simplicien. L’occasion de rappeler le trop grand nombre de victimes civiles de la bataille de Normandie. Après la guerre, plus de 3 500 enfants deviennent pupilles de la Nation dans le département.

Cérémonie Saint-Lô
La cérémonie à Saint-Lô devant la porte de la prison, vestige des bombardements de 1944.

Le secrétaire général avait également représenté le préfet de la Manche la veille, lors d’une cérémonie au cimetière allemand d’Orglandes en présence de l’ambassadeur allemand.

Cimetière Orglandes
Recueillement au cimetière allemand d'Orglandes.

Les nombreux lieux de mémoire présents dans le département la Manche permettent de rappeler les combats de l’été 1944, et de renforcer et saluer l’amitié entre les peuples et la paix construite depuis près de 80 ans.

Photos : @Préfecture de la Manche

Benoit Luc

Directeur du service de la Manche de l’ONACVG

J'ai une pensée particulière pour tous les vétérans qui nous ont quitté cette année, et pour ceux, qui auraient voulu être avec nous aujourd'hui.

Gérard Gavory, préfet de la Manche