Le relais du souvenir : la jeunesse mobilisée pour la mémoire

Le 27 août 2020, le Morbihan a accueilli le relais du souvenir au cours duquel une commémoration a été célébrée à chaque étape, la situation sanitaire ayant contraint à l'annulation de ces cérémonies depuis début mars.

Le maire de Grand-Champ dépose une gerbe en compagnie de Véronique Peaucelle-Delelis, directrice générale de l'ONACVG

Le maire de Grand-Champ dépose une gerbe en compagnie de Véronique Peaucelle-Delelis, directrice générale de l'ONACVG

© ONACVG

Des coureurs du 3e RIMA, ainsi que 3 jeunes volontaires du service national universel (SNU) dans le cadre du programme « Au sport jeunes citoyens », ont démarré ce relais dans le square Beltrame à Trédion. Après une étape à Plumelec, puis Plaudren et Locqueltas, les coureurs ont été accueillis à Grand-Champ par des scolaires, le maire de la ville et Véronique Peaucelle-Delelis. Lors de cette cérémonie, la directrice générale s’est adressée aux jeunes sur l’importance de la mémoire.

La directrice générale de l'ONACVG s'adresse aux jeunes présents
La directrice générale de l'ONACVG s'adresse aux jeunes présents

Malgré le vent et la pluie, les coureurs se sont élancés pour l’ultime étape et achever les 46 km en rejoignant la nécropole de Sainte-Anne-d’Auray, où se déroulait la dernière cérémonie, présidée par Geneviève Darrieussecq. La ministre déléguée auprès de la ministre des Armées n’a cependant pas pu arriver jusqu’au site en raison des conditions météorologiques. Cette commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870 ainsi que des combats de Bazeilles, s’est déroulée au mémorial en présence des autorités, de 10 jeunes du SNU et de 80 porte-drapeaux. Alors qu’une aubade de la musique des transmissions de Rennes achevait cette cérémonie, un temps d’hommage a eu lieu à la nécropole nationale, où le secrétaire général et sous-préfet de l’arrondissement de Vannes, M. Quenet, a déposé une gerbe devant l’ossuaire de 1870. À l’issue de ce recueillement, le temps de remerciement a permis à M. Quenet et Mme Peaucelle-Delelis d’échanger avec les jeunes volontaires du SNU.