Rencontre entre un ancien résistant et des élèves de l’IEM-FP de Basse Goulaine

Le 15 janvier, invité par l’IEM-FP La Grillonnais, l’ancien résistant Fernand Ridel, s’est prêté avec enthousiasme à un jeu de questions/réponses avec les élèves.

Témoignage de Fernand Ridel

En guise de bienvenue, les jeunes ont d’abord entonné en chœur « Le chant des partisans », laissant leur aîné de 93 ans, sans voix.

Après ces instants d’intense émotion, Fernand Ridel a introduit la discussion en évoquant sa jeunesse et son entrée en résistance aux côtés de son père.

Il a décrit quelques-unes de ses actions au sein du mouvement « Bouvron-Nantes », les circonstances de son départ pour les Côtes du Nord, ses missions de renseignement pour le « Réseau DARIUS », pour terminer sur le sauvetage de l’équipage d’une forteresse volante abattue dans le secteur de Josselin.

Sans aucune hésitation, les élèves se sont ensuite relayés pour lui poser de multiples  questions : avez-vous entendu l’Appel du 18 juin ?, avez-vous toujours mangé à votre faim ?, aviez-vous un pseudo?, comment faisiez-vous pour vous reconnaître entre résistants ?

Cette séance de témoignage s’inscrit dans un programme mémoriel sur la Seconde Guerre mondiale qui a débuté l’année dernière par un voyage en Normandie sur les plages du Débarquement et la visite du mémorial de Caen.

Il s’est poursuivi par un travail autour de l’exposition de l’ONACVG « Jean Moulin, une vie d’engagements » et la prochaine séquence, qui est prévue au printemps, sera la découverte du maquis de Saffré.

La démarche pédagogique, expliquée par l’enseignante à l’origine du projet, vise à capter l’attention des élèves et faciliter leur compréhension de cette période de l’histoire en établissant des ponts entre des histoires, la leur (celle de jeune, citoyen, avec une histoire familiale, des connaissances), et celle des résistants, particulièrement celle du témoin (un lycéen, résistant, qui pourrait être aujourd’hui, leur grand-père).

Article dans Ouest-France le 22 janvier 2020