Tables rondes « Marseille et l’Algérie »

Le mercredi 7 décembre 2022, la Ville de Marseille et l’ONaCVG ont proposé un après-midi de tables rondes intitulé « Marseille et l’Algérie (1954-1962) : lieux, histoire et mémoires ».

Marseille Algérie ONACVG
Ouverture de l'après-midi de tables rondes par Mme Lisette Narducci, adjointe au maire de Marseille, et M. Abderahmen Moumen, directeur de l'ONaCVG des Bouches-du-Rhône.

C’est dans le cadre des commémorations du 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie et de la récente convention de partenariat liant la Ville de Marseille à l’Office que cet événement a été organisé.

table ronde ONACVG Algérie Marseille Quémeneur ONACVG
Première table ronde intitulée « Appelés et engagés, de Marseille à l’Algérie » avec la participation de Tramor Quemeneur, Paul Di Giovanni et Raoul Cappi.

Marseille étant, à bien des égards, porteuse des mémoires plurielles de la guerre d’Algérie, les différentes tables rondes visaient à évoquer des lieux marseillais permettant d’introduire les différents acteurs et mémoires liés au conflit. Chaque table ronde était composée d’universitaires, mais également de témoins de la guerre d’Algérie et d’acteurs locaux travaillant autour de ces mémoires plurielles.

Marseille Algérie ONACVG Jordi
Seconde table ronde intitulée « Pieds noirs et harkis, de l’Algérie à Marseille » avec la participation de Jean-Jacques Jordi, Hélène Verjus et Saïd Merabti.

La première table ronde, introduite par Tramor Quémeneur, était ainsi dédiée au thème des « Appelés et engagés, de Marseille à l’Algérie », mettant notamment en lumière le camp de Sainte-Marthe. La seconde, introduite par Jean-Jacques Jordi, traitait quant à elle des pieds noirs et harkis, de l’arrivée et de l’installation à Marseille de ces populations rapatriées. La dernière table ronde, introduite par Naïma Yahi, s’intéressait à la question de la mémoire des Algériens à Marseille, mais aussi de son recueil et de sa transmission.

ONACVG Marseille Algérie Ancrages Yahi
Troisième table ronde intitulée « Mémoire des Algériens à Marseille » avec Naïma Yahi, Samia Chabani et Yamina Benchenni.

L’après-midi s’est conclu par le témoignage d’Henri Saint Jean, jeune marseillais durant la guerre d’Algérie, et sur l’intervention de Gérald Attali, concernant l’enseignement de l’histoire et des mémoires de la guerre d’Algérie.

Laetitia VION, référente mémoire PACA

© ONaCVG

Marseille Algérie ONACVG

Programme de l'après-midi "Marseille et l'Algérie"

Découvrez les autres actualités

Voir toutes les actus

Divers

Décès de M. Claude Bloch

M. Claude Bloch, dernier survivant lyonnais du camp d’Auschwitz, où il avait été interné adolescent, s'est éteint à l'âge de 95 ans le 31 décembre. Interné à la prison de Monluc en 1944, il a ensuite été membre du conseil d'orientation du Mémorial national de la prison de Montluc.

Lire la suite