Trois colonnes se dressent face à la Seine pour rendre hommage aux hommes et aux femmes, membres des formations supplétives, appelés du contingent ou engagés volontaires morts pour la France ainsi qu’aux victimes civiles disparues ou décédées lors de la guerre d’Algérie et des combats au Maroc et en Tunisie de 1952 à 1964.

Inauguré le 5 décembre 2002 par Jacques Chirac, le monument conçu par l’artiste Gérard Collin-Thiébaut sur la promenade du quai Branly près de la Tour Eiffel, est un espace de cérémonies où sont organisées deux des trois journées nationales de commémorations de la guerre d’Algérie et de nombreuses manifestations associatives. Mémorial d’hommage aux Morts pour la France à sa création, l’ajout des victimes civiles dans la deuxième moitié des années 2000 rappelle que la mémoire évolue pour s’inscrire systématiquement dans son présent. Depuis les Journées Européennes du Patrimoine 2020 et l’organisation d’une lecture théâtralisée de textes de Germaine Tillion intitulée La mémoire et la raison 1954 – 1962, L’Algérie, ce Haut lieu de la mémoire nationale est aussi un espace de transmission des histoires et des mémoires de la guerre d’Algérie.

Le mémorial est constitué de trois colonnes lumineuses aux couleurs du drapeau français. Sur la première, bleue, défilent les noms de plus de 26 000 soldats Morts pour la France au Maroc, en Tunisie et en Algérie. Au centre, la colonne, blanche, affiche les noms de plus de 1600 victimes civiles. La troisième, rouge, interactive, permet d’afficher un nom inscrit sur les deux premières colonnes à l’aide d’une borne de recherche située à proximité. Au sol, la phrase « À la mémoire des combattants morts pour la France lors de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie, et à celle de tous les membres des forces supplétives, tués après le cessez-le-feu en Algérie [le 19 mars 1962], dont beaucoup n'ont pas été identifiés » rend hommage à l’ensemble des victimes de ce conflit.

Comment se rendre au mémorial de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie ?

RATP

  • bus 42 arrêt Tour Eiffel
  • RER C arrêt Champs de Mars - Tour Eiffel

65 quai Branly
75 007 Paris

carte du mémorial de la guerre d'algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie
Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

© ECPAD

Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

© ECPAD

Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Le mémorial de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

© Jacques Robert

Dernières actualités

Voir toutes les actus
Rapatriés et ex-membres des forces supplétives

Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d'Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie

Le 19 mars 2019, se déroulait la Journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Voilà bientôt deux ans, l’ONACVG a entamé un important projet autour de l’histoire et des mémoires de la guerre d’Algérie, pour que la parole de ses témoins, victimes, et acteurs, ne tombe jamais dans l’oubli.

Lire la suite